Accueil » Le Jazz » Instruments de jazz » Un tour d’horizon des instruments de percussion en jazz : batterie, vibraphone et marimba

Un tour d’horizon des instruments de percussion en jazz : batterie, vibraphone et marimba

Les instruments de percussion jouent un rôle crucial dans la musique jazz, apportant une rythmique et une texture uniques à chaque morceau. Parmi ces instruments, la batterie, le vibraphone et le marimba occupent une place importante.

La Batterie

Origines et évolution de la batterie :

La batterie a une histoire fascinante, remontant à ses débuts en tant qu’ensemble de percussions primitif. Au fil du temps, elle a connu une évolution significative pour devenir l’instrument polyvalent que nous connaissons aujourd’hui.

Les premières traces de la batterie remontent à l’Antiquité, où des ensembles de percussions étaient utilisés dans diverses civilisations. Cependant, c’est au cours du XVIIIe siècle que la batterie moderne a commencé à prendre forme. À cette époque, les orchestres militaires utilisaient des ensembles de percussions pour accompagner les troupes lors des défilés et des batailles.

Au fur et à mesure que la musique évoluait, les ensembles de percussions ont également progressé. De nouveaux éléments ont été ajoutés, tels que la grosse caisse, la caisse claire et les cymbales. Ces éléments ont permis aux batteurs de créer une plus grande variété de sons et de rythmes, ce qui a contribué à l’émergence de nouveaux genres musicaux.

1 – La grosse caisse

munie d’une pédale pour la jouer avec le pied.

2 – Le tom basse

Le plus grave, est généralement posé sur ses trois pieds.

3 – La caisse claire

est située à gauche, entre les jambes du batteur.

4 – Les toms

sont le plus souvent au nombre de deux ou trois, ils ont tous un son différent, mais peuvent être nombreux.

5 – La charleston, ou hi-hat

double cymbale dont l’ouverture est contrôlable au pied.

6 – Les cymbales

ici la crash à droite

et la ride (plus grande) à gauche.

Techniques de jeu :

Dans le contexte du jazz, la batterie joue un rôle essentiel en apportant une rythmique complexe et en soutenant les autres instruments. Les batteurs de jazz utilisent une variété de techniques pour créer des motifs rythmiques dynamiques et expressifs.

Les techniques de base de la batterie dans le jazz comprennent :

  • Le coup droit consiste à frapper la caisse claire avec la baguette de manière percutante pour marquer les temps forts de la mesure.
  • Le coup de balai est utilisé pour produire un son plus léger et subtil en frottant les balais (petites baguettes avec des brins en nylon ou en métal) sur la caisse claire ou les cymbales
  • Le roulement, quant à lui, implique de jouer rapidement et régulièrement sur une surface de la batterie, créant ainsi un effet continu et fluide.

La batterie jazz se compose généralement de plusieurs éléments, tels que la grosse caisse, la caisse claire, les toms, les cymbales (ride, charleston, crash) et la hi-hat.

Chaque élément a une fonction spécifique dans la création de textures et de variations rythmiques. La grosse caisse fournit une assise solide en jouant les notes graves et en marquant les temps forts. La caisse claire est utilisée pour jouer des accents, des contretemps et des figures rythmiques distinctes. Les toms ajoutent des nuances et des variations tonales, tandis que les cymbales apportent des accents, des effets sonores et des transitions.

Les batteurs de jazz expérimentés maîtrisent également des techniques avancées :

  • Les fills sont des séquences de notes ou de rythmes qui remplissent les espaces entre les phrases musicales, créant des transitions fluides et des moments d’expression personnelle.
  • Les solos permettent au batteur de prendre la vedette et de présenter sa virtuosité en improvisant des motifs rythmiques complexes et en explorant différents rythmes et textures.
  • Les polyrythmies sont des motifs rythmiques superposés qui créent une sensation de complexité et de profondeur, ajoutant une dimension unique à l’ensemble musical.

Ces techniques de jeu sont utilisées par les batteurs de jazz pour enrichir les performances et pour interagir avec les autres musiciens lors des sessions d’improvisation. Ils contribuent à la spontanéité et à la créativité qui caractérisent le jazz, offrant une liberté d’expression rythmique inégalée.

Utilisation de la batterie dans la musique jazz :

En tant que membre d’un groupe de jazz, le batteur interagit étroitement avec les autres musiciens. Il soutient le bassiste en établissant une ligne de basse solide, en créant une fondation rythmique cohérente. Le batteur interagit également avec les solistes, en répondant à leurs phrases musicales et en offrant des accents et des fills pour soutenir leur expression musicale. L’interaction entre la batterie et les autres instruments est essentielle pour créer une musique jazz cohérente et dynamique.

Batteurs emblématiques du Jazz

Max Roach

reconnu pour sa précision technique et son approche mélodique du jeu de batterie. Il était réputé pour ses solos innovants et ses rythmes complexes, utilisant souvent des contretemps et des motifs rythmiques asymétriques. Son style novateur a été une influence majeure pour de nombreux batteurs jazz ultérieurs.

Elvin Jones

Jones était connu pour son approche polyrythmique et son jeu explosif. Il avait la capacité de créer des textures rythmiques riches en superposant des motifs syncopés et des polyrythmies complexes. Son style unique a contribué à repousser les limites de la batterie jazz et à explorer de nouvelles possibilités rythmiques.

Art Blakey

célèbre pour son travail avec le groupe Jazz Messengers, était connu pour son jeu puissant et énergique. Son style était caractérisé par des rythmes explosifs, des solos passionnés et une utilisation intense des cymbales, ce qui lui a valu le surnom de “The Thunderbolt”.

Le vibraphone

Instrument de percussion au son distinctif, le vibraphone a une histoire fascinante et des caractéristiques uniques qui l’ont rendu populaire dans le jazz. Pour comprendre son rôle dans ce genre de musique, il est important de comprendre ses origines et ses principales composantes.

Les racines du vibraphone sont le xylophone et le marimbaphone. Au début du 20e siècle, des améliorations ont été apportées au marimba, créant des instruments utilisant des plaques de métal accordées. Fabriquée en aluminium ou en alliage d’aluminium, cette plaque émet un doux son vibrant lorsqu’elle est frappée avec un maillet spécial. Un vibraphone comporte un résonateur tubulaire, souvent en aluminium, qui amplifie et allonge le son. Ces résonateurs sont connectés à une plaque métallique et lorsqu’ils sont excités par des vibrations, ils produisent un son résonnant unique.

Phrases en accords Cm7

Gamme de fa majeur jouée sur vibraphone Masser M-55 avec moteur à mi-vitesse

Marimba One Vibraphone 9001 One Vibe Silve
Marimba One Vibraphone 9001 One Vibe Silve

Une autre caractéristique importante du vibraphone est le moteur à effet de vibration. Ce moteur, généralement sous l’instrument, utilise un disque rotatif auquel sont attachées des soupapes pour produire l’effet de vibrato. L’activation du moteur ajoute des modulations subtiles aux notes que vous jouez, créant une texture sonore de vibraphone unique. Comparé à d’autres instruments de percussion, le vibraphone se distingue par sa polyvalence et sa capacité à créer des nuances expressives.

Son son chaud et mélodique en fait un choix idéal pour jouer des lignes mélodiques dans le jazz tout en apportant une dimension harmonique intéressante aux ensembles musicaux.

Techniques de jeu de vibraphone dans le jazz

Le vibraphone offre un éventail de techniques de jeu qui permettent aux musiciens de créer une palette sonore riche et variée. Les techniques de base incluent l’utilisation des maillets, qui peuvent varier en poids et en matériau pour obtenir différents timbres. Les musiciens peuvent utiliser des maillets en caoutchouc, en nylon ou en bois pour obtenir des sonorités spécifiques et expérimenter des effets sonores subtils.

La manipulation de la pédale de sustain est une autre technique importante au vibraphone. Cette pédale permet de prolonger la résonance des notes jouées, créant ainsi des accords étendus et des sonorités enveloppantes. En relâchant progressivement la pédale, les musiciens peuvent créer des effets de fondu sonore ou des transitions harmoniques délicates.

Les musiciens de jazz expérimentés utilisent également des techniques avancées pour explorer le plein potentiel du vibraphone

  • Les glissandos, par exemple, consistent à faire glisser les maillets le long des plaques de métal, créant ainsi des effets de glissement caractéristiques
  • Les trémolos, qui consistent en un jeu rapide et répété des maillets, ajoutent une texture vibrante et dynamique aux passages musicaux.

Joueurs de Vibraphones Jazz

Dans l’histoire du jazz, de nombreux compositeurs et interprètes ont contribué à populariser le vibraphone et à développer son langage musical unique, en l’intégrant dans des arrangements orchestraux complexes et en le mettant en valeur dans des solos virtuoses.

Lionel Hampton

Considéré comme l’un des pionniers du vibraphone dans le jazz, il a grandement contribué à populariser l’instrument.

Il a également collaboré avec de nombreux artistes renommés tels que Louis Armstrong, Charlie Parker, Ella Fitzgerald et Quincy Jones.

Milt Jackson

De son nom complet Milton Jackson, était un vibraphoniste et compositeur américain.

Jackson était un improvisateur talentueux et un virtuose du vibraphone. Il a su créer des mélodies riches et nuancées, en exploitant pleinement les possibilités harmoniques de l’instrument.

Jackson était un improvisateur doué et un vibraphoniste virtuose. Il a su créer des mélodies riches et nuancées tout en maximisant le potentiel harmonique de l’instrument.

Gary Burton

vibraphoniste et chef d’orchestre américain, né le 23 janvier 1943 à Anderson, dans l’Indiana.

Il est considéré comme l’un des précurseurs du jazz fusion et a joué un rôle important dans l’évolution du vibraphone dans le jazz moderne.

Il a travaillé aux côtés de musiciens de renom tels que Chick Corea, Pat Metheny, et Stan Getz, repoussant constamment les limites de son instrument et explorant de nouveaux horizons musicaux.

En plus de sa carrière d’interprète, Gary Burton a également été un éducateur influent. Il a enseigné au Berklee College of Music pendant de nombreuses années, formant et inspirant de nombreux jeunes vibraphonistes et musiciens de jazz.

Utilisation dans la musique

L’utilisation du vibraphone dans le jazz peut être vue dans des enregistrements emblématiques qui mettent l’accent sur son son unique. Des albums comme The Vibraphone Players of Bethlehem, Vol. 1 présentent des vibraphones talentueux et fournissent des informations précieuses sur l’utilisation des instruments dans le jazz.

Dans les ensembles de musique jazz, le vibraphone fait son travail en ajoutant des harmoniques distinctifs et en soutenant les mélodies et les solos. Ajoutez des harmonies captivantes aux accords joués par les pianistes et les guitaristes, ou interagissez avec la batterie et la contrebasse pour créer des contrepoints rythmiques intéressants.

Le Marimba

Instrument à percussion originaire d’Afrique de l’Ouest, le marimba a une histoire intéressante qui s’étend sur plusieurs siècles. L’instrument se compose d’un cadre résonnant avec des lattes en bois ou en résine synthétique orientées vers le haut. Chaque lame est affectée d’un tube de résonance qui amplifie le son.

Marimba classique, clavier et tubulure.

Les origines du marimba remontent aux cultures africaines et étaient utilisées pour célébrer des événements sociaux et religieux. Au fil du temps, il s’est répandu dans différentes parties du monde, donnant lieu à des variations régionales uniques. Par exemple, le balafon d’Afrique de l’Ouest et le xylophone d’Asie du Sud-Est sont des instruments apparentés au marimba.

Techniques de jeu du marimba dans le jazz

Le jeu du marimba dans le jazz implique une combinaison de techniques traditionnelles et modernes. Les musiciens utilisent leurs mains et leurs baguettes pour créer divers sons et effets. La technique de jeu de base consiste à frapper les anches directement avec la paume et les doigts, produisant un son chaud et expressif. Les baguettes sont également utilisées pour créer des attaques plus précises et des effets rythmiques.

Les joueurs de marimba expérimentés recherchent également des techniques avancées pour repousser les limites sonores de leur instrument. Glissando peut être utilisé pour faire glisser des baguettes sur des leads afin de créer des effets mélodiques fluides. Les accords multi-notes ajoutent de la richesse harmonique à votre jeu. Les études de vélocité vous aideront à développer des techniques rapides et précises, ce qui facilitera l’exécution de lignes solo complexes.

Chaque joueur de marimba apporte également son propre style et son approche stylistique au marimba dans le jazz. Certains se sont inspirés des rythmes et des motifs mélodiques africains, tandis que d’autres ont incorporé des éléments de jazz moderne, de fusion et de jazz latin dans leurs interprétations.

Utilisation dans la musique jazz

Le marimba a trouvé sa place dans le jazz en tant qu’instrument mélodique et rythmique polyvalent. Des compositeurs et des interprètes de renom ont popularisé son utilisation dans le genre, apportant une sonorité distinctive et une palette harmonique enrichissante.

Les compositions mettant en valeur le marimba dans le jazz sont devenues des pièces emblématiques. Des musiciens tels que Bobby Hutcherson et Dave Samuels ont créé des œuvres originales et des arrangements qui explorent les possibilités expressives du marimba.

Bobby Hutcherson

Sa discographie comprend des compositions originales qui sont devenues des classiques du jazz, telles que “Little B’s Poem” et “Montara”. Hutcherson était un compositeur prolifique, capable de créer des mélodies évocatrices et des harmonies complexes, qui ont contribué à façonner le son et l’esthétique du jazz moderne.

Dave Samuels au Aarhus Jazz Festival (Danemark, 2009)

Dave Samuels

Dave Samuels était un vibraphoniste, joueur de marimba et percussionniste américain renommé. Né le 9 octobre 1948 à Waukegan, dans l’Illinois, il est connu pour sa virtuosité, sa musicalité et sa contribution significative au monde du jazz.

Il était particulièrement connu pour sa participation au groupe Spyro Gyra, un ensemble de jazz fusion célèbre. Sa contribution au groupe a été essentielle pour définir le son distinctif de Spyro Gyra grâce à son jeu au vibraphone et aux percussions.

En plus de sa carrière d’artiste, Dave Samuels était également un éducateur passionné. Il a enseigné dans différentes institutions musicales et a partagé ses connaissances et son expérience avec de nombreux étudiants.

Dans un ensemble jazz, le marimba peut être utilisé pour jouer des mélodies, des accords et des contrepoints. Il peut également offrir des solos virtuoses et des improvisations créatives. Son interaction avec d’autres instruments tels que le piano, la contrebasse et la batterie ajoute une dimension harmonique et rythmique unique à la musique jazz.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *