Tigran HAMASYAN

TIGRAN HAMASYAN est l’un des pianistes de jazz les plus respectés et les plus influents de sa génération, et sa créativité est intarissable.
L’auditeur est emmené en voyage sonore et musical dans un monde intérieur aussi réaliste que le monde extérieur. Il est le créateur de sa propre musique, qui est empreinte de rock, de metal et de folklore arménien. Elle oscille entre des polyrythmies et des phases plus calmes, poétiques et éthérées, tel une vague sonore et cinématique en constante évolution. Jean-François Mondot travaille pour le magazine Jazz.

Le pianiste arménien nous avait habitué à écouter des albums où il alterne des compositions personnelles avec des arrangements de musique folklorique de ses ancêtres, affirmant ainsi un style énergique et moderne qui an une influence croissante sur la jeune génération.

Le numéro 11 est son premier recueil de standards, qui est presque obligatoire pour tout jazzman de grande renommée, en trio. Avec Stand-Art, cependant, il y a la touche Tigran : une réinvention totale, multicolore, fouillée, magistrale de thèmes aussi éclatants que Laura, All the things you are ou Morning Sunrise, au-delà de l’exercice convenu. Les chansons ne sont pas comme les autres : elles ont des rythmes instables, parfois rapides, qui créent des ambiances qui rappellent la musique arménienne et des grooves hip hop décontractés. Un moment précieux de réconfort à savourer pendant la nuit chaude de Ramatuelle.

Deux compagnons efficaces et passionnés sont à ses côtés.

Pierre Eldh Au départ guitariste, le Suédois se lance dans le jazz en raison de sa passion pour Charlie Parker. Il considère la contrebasse comme un instrument percussif qui doit être joué en « attaque rapide et bref maintien ». Il est influencé par Mingus, Haden et Parker, les trois Charlie, mais il se sent également lié à A Tribe Called Quest, Aretha Franklin et Earth Wind & Fire. Il est familier avec l’acoustique et fréquente également l’électro.

Leur musique est soudée par leur relation quasi-télépathique avec son complice de toujours, Gard Nilssen. Il vient d’une famille de batteurs et est un batteur norvégien dynamique, créatif et musical. Il est parmi les plus recherchés du jazz européen. Il a collaboré avec des artistes tels que Bill Frisell, Pat Metheny, Thomasz Stanko, Joshua Redman, Ambrose Akinmusire, Chris Potter, Bugge Wesseltoft et Mike Stern pour de nombreuses tournées.

Rate this post

Ne manquez pas une occasion

Recevez votre dose de festivals dans notre newsletter exclusive !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *