Les conventions en jazz

Pour la lecture des notes on utilise le système français: do ré mi fa sol la si do

Les accords sont liés au système anglais : A B C D E F G


Techniques mnémotechniques pour se souvenir :

  • C = do > doC comme documentation, ou MaC Do
  • D = ré > reD Pensez à red ( rouge en anglais ), Docteur DRE
  • E = mi > miE Comme une mie de pain, ou Emile
  • F = fa > pas de difficulté
  • G = sol > Pensez à sol Glissant ou SolfèGe
  • A = la > pas de difficulté
  • B = Si > comme si Besoin…

Exploration Harmonique et Ludique dans l’Univers Fascinant du Jazz

Dans le domaine du Jazz, la progression harmonique la plus fréquemment utilisée repose sur le ii-V7-I (où ii représente une tonalité mineure), comme illustré par l’exemple Dm | G7 | C.

Cette structure musicale est généralement constituée de 32 mesures, suivant le schéma AABA, et se déroule en 4 temps. Il convient de noter que le Jazz offre une diversité de structures telles que 8, 12, 16, 32, 64 mesures, et même des compositions plus longues comme les 100 mesures de “Begin the Beguine” de Cole Porter.

Le Jazz présente également des variantes rythmiques, telles que des compositions en 3 temps, comme “Bluesette” de Toots Thielemans, des pièces en 6/8 comme “All Blues” de Miles Davis, ainsi que des compositions en 6/4 et des rythmes inhabituels, comme le fameux “Take Five” en 5/4 de Paul Desmond.

La part ludique du Jazz

Il est peu connu que le jazz (et le Blues) renferme une dimension ludique importante, au cours de laquelle le musicien exprime sa créativité. Après l’exposition du thème musical, généralement sur 32 mesures, les solistes prennent tour à tour la parole en improvisant tout en respectant la progression harmonique. Ensuite, le thème initial peut revenir, parfois sous forme d’improvisation collective.

Bien que les auditeurs non avertis puissent ne pas trouver cela très captivant, les improvisateurs, quant à eux, y trouvent une source de satisfaction. Il est important de noter qu’il existe des moments exceptionnels, des interventions géniales, comme celles de Sidney Bechet qui, lorsqu’il improvisait, créait des mélodies remarquables. Cependant, il ne se livrait pas toujours à l’improvisation, et pendant une grande partie de la période “Revival”, il était davantage associé à la musique de variété qu’au Jazz. Par exemple, sa mélodie “Petite Fleur”, bien que magnifique, présente une improvisation relativement limitée.

Applications utiles pour l’improvisation Jazz :

Band in a box – BIAB

Le logiciel Band-In-A-Box est vraiment extraordinaire mais il est un peu compliqué au début de son utilisation.
Il y a un forum dédié et en français : https://www.pgmusic.com/forums/ubbthreads.php?ubb=postlist&Board=15&page=1

BiabScales

est un générateur de gammes pour le logiciel Band-in-a-Box : http://swingingsoft.free.fr/biabscales.html

BIArpeggio

Générateur d’arpèges pour Band-in-a-Box
Arpeggio generator for Band-in-a-Box

Rate this page

Ne manquez pas une occasion

Recevez votre dose de festivals dans notre newsletter exclusive !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.